le cannabis et la religion

Dans de nombreuses religions le cannabis a joué un role fondamental comme dans: 

Le shintoisme (au Japon) ; on y utilisait le cannabis pour lier les couples mariés et chasser les mauvais esprits.Il passait pour étre une source de joie et de bonheur dans le mariage.

L'hindouisme ( en Inde)  :  le dieu Shiva passe pour avoir ramené le cannabis de l'Himalaya pour la joie et l'illumination des hommes.Les prétres saddhu parcourent l'Inde et le monde en partageant le chilum, une pipe rempli de cannabis auxquels il rajoutait parfois d'autres herbes ou substances.

Le bouddhisme  ( Tibet, Inde et chine) : a partir du 5éme siécle avant J.C , les bouddhistes ont pratiqué un usage rituel du cannabis, les rites d'initiaton et les expériences mystiques s'appuyant sur le cannabis sont monnaie courante dans beaucoup de sectes bouddhistes chinoises. D'aprés une ancienne tradition bouddhiste Siddartha lui méme ( le futur bouddha) n'aurait rien consommé sinon du chanvre et des graines de cannabis pendant les six années qui ont précédées son illumination et la révélation de sa mission.

Les bantous Il procédait a un culte secret du "dagga" (cannabis) réservée aux chefs, les pygmées, les zoulous et autres considérait le cannabis comme une médication indispensable pour les crampes,l'épilepsie et la goutte, et en avaient fait un sacrement religieux.

Les rastafarians ( de la Jamaique et d'ailleurs)  Ils sont une secte religieuse contemporaine qui se sert de la ganja comme moyen sacré d'entrer en communion avec Dieu (Jah).

Les judaistes  On constate que l'usage du cannabis, pourtant connu a cette époque et dans cette région;,n'était ni interdit ni découragé dans la Bible. Certains passages y font une allusion directe a ses bienfaits et en prédisent méme l'interdiction.

Les premiers chrétiens  Tout en faisant du vin un sacrement et en tolérant les autres produits alcoolisés comme la biére, l'Inquisition interdisait l'ingestion du cannabis en Espagne au 12éme siécle et en France au 13éme siécle. Nombres d'autres médications naturelles fut simultanément bannis. Quiquonque se servait de cannabis pour communiquer,soigner ou dans un tout autre but, était aussitot étiqueté comme "sorcier". Jeanne d'Arc, en 1430, fut entre autre accusée d'avoir utilisé des drogues a bases de plantes de sorciéres, y compris du cannabis , pour entendre des voix. Les gens du peuple qui osait ne pas se soumettre a ces lois, pouvaient,dans certains cas, étre punis de mort.

BIENTOT UNE RUBRIQUE SUR LES RASTAFARIANS EN DETAILS

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site